Une question ?

Posez nous votre question via notre formulaire de contact, nos spécialistes vous répondent !

Puis-je placer ma conduite de gaz moi-même ?

Oui. Si vous placez votre conduite de gaz vous-même, vous devez toutefois la faire agréer par un bureau de certification indépendant (OCB, BTV, AIB…). Si la conduite de gaz est posée par un installateur gaz naturel habilité et agréé, cet installateur peut lui-même rédiger le rapport de contrôle de l’installation.

Dois-je mettre un produit antigel dans ma citerne à mazout pour en éviter la congélation ?

Non ! Les fournisseurs de mazout ajoutent d’office un antigel dans leur mazout (mazout d’hiver). Ce produit fait en sorte que le mazout ne paraffine pas. Il reste toutefois recommandé de bien isoler les tuyaux mazout qui vont vers le brûleur.

Peut-on remplir l’installation de chauffage avec de l’eau de pluie ?

L’eau de pluie est plus agressive que l’eau du robinet. Beaucoup de fabricants notent dans leurs conditions de garantie la valeur maximale du PH qui peut être mesurée dans l’installation de chauffage. La garantie du fabricant ne sera pas accordée si le taux d’acidité dans votre installation a été dépassée.

Mes radiateurs chauffent au dessus, mais restent tièdes dans le bas

Ceci est un problème typique d’un manque de débit dans le radiateur. Ça peut être dû à un bouchon ou un blocage. Probablement que la tige dans le corps de la vanne thermostatique est bloquée. Dévissez le bulle thermostatique, et enfoncez la tige plusieurs fois. Contrôlez aussi que les vannes de fermeture en sortie des radiateurs sont totalement ouvertes.

Puis-je placer des vannes thermostatiques sur les radiateurs se trouvant dans la pièce où se trouve le thermostat ?

Vous le pouvez évidemment. Mais vous devez toujours veiller à ce que les vannes thermostatiques et le thermostat d’ambiance ne se contredisent pas. Si vos vannes sont fermées et que le thermostat demande à votre chaudière 23 °C, alors vous n’atteindrez jamais cette température de confort dans votre living. Vous courez aussi le risque que l’installation monte en surpression: pour cette raison nous plaçons une soupape différentielle (souvent sur les collecteurs). Cette soupape différentielle rétablit l’équilibre entre le tuyau de départ et le tuyau d’arrivée quand il y a une différence de pression due à un manque de débit dans les radiateurs.

Où dois-je placer le thermostat d’ambiance ?

Le thermostat d’ambiance est placé dans une pièce de référence (généralement la pièce de vie). Ne le placez de préférence pas dans un environnement exposé à une source de chaleur ou sur un mur extérieur (pas au-dessus d’un radiateur, pas au soleil, pas près du feu ouvert, à l’abri des courants d’air). La consommation énergétique est la plus faible lorsque le thermostat commande directement le brûleur, ce qui est uniquement possible avec les chaudières à haut rendement ou les chaudières à condensation. Préférez un thermostat numérique avec (au moins) deux programmes: un programme de jour et un programme de nuit.

Dois-je placer des nouveaux radiateurs si je change mon ancienne chaudière par une chaudière à condensation ?

Une chaudière à condensation va effectivement, par son fonctionnement modulant et/ou par commande d’une sonde extérieure, toujours essayer de travailler avec une température la plus basse possible. Pour des radiateurs à panneaux déjà plus anciens et des radiateurs en fonte, ces températures plus basses ne doivent pas susciter de problèmes. D’ailleurs, une chaudière à condensation peut – si nécessaire – travailler aussi à des températures plus élevées. Parce que la surface d’un échangeur à plaques est plus grande que dans une chaudière conventionnelle et parce que on puise toujours la chaleur et l’énergie du récupérateur – condensateur, le rendement reste toujours plus élevé ! En résumé : même si on garde un régime de température élevé, la chaudière à condensation est la solution idéale et vos anciens éléments de chauffe ne doivent pas être changés tout de suite.

Où puis-je évacuer les gaz de combustion ?

Ceci est déterminé par le facteur de dilution des fumées. Celui-ci est déterminé en fonction de toutes les fenêtres, les portes et les voisins. En pratique, l’idéal est de prévoir l’évacuation des gaz brûlés par la toiture.

Suis-je obligé d’entretenir ma chaudière ?

Oui. Une chaudière de chauffage central qui fonctionne au mazout, au charbon, au bois ou aux pellets doit subir un entretien annuel. Si vous vous chauffez au gaz naturel, un entretien est obligatoire tous les deux ans. Pour les chaudières au mazout et au gaz naturel, cette obligation s’applique à tout appareil d’une puissance à partir de 20kW – consultez à cet effet la plaquette d’identification de votre appareil. À l’occasion de ce contrôle, faites également toujours vérifier votre cheminée. Un contrôle régulier de votre chaudière de chauffage central est une obligation légale qui ne peut vous être que bénéfique !

Quels éléments doivent être contrôlés dans une installation de chauffage ?

L’évacuation des gaz, l’amenée d’air frais, le bon diamètre et les matériaux utilisés pour la conduite gaz.